En ces temps difficiles, il peut être utile de recourir à un crédit à la consommation pour éviter les coups durs de la vie. Simplement, avec la crise actuelle, les banques sont de plus en plus difficiles pour prêter de l’argent. Comment dès lors, être certain de pouvoir obtenir son prêt, surtout lorsqu’on est dans une situation complexe.

Les cas rédhibitoires

Autant le dire de suite : parfois il est impossible d’obtenir un crédit. Quand ? Lorsque vous êtes sans emploi ou RMIstes  Si vous ne pouvez pas justifier de revenus, c’est mission impossible. Lorsque vous êtes fichés banque de France, c’est aussi un obstacle insurmontable.

Les astuces sur votre demande de crédit

Si vous travaillez, la moitié du chemin est fait.Peu importe, CDI, CDD ou intérimaire, vous êtes en situation active. Toutefois, c’est une condition nécéssaire mais suffisante. Il faut ensuite que votre taux d’endettement ne dépasse pas 30% de vos revenus. C’est la théorie car dans la vraie vie, entre le crédit auto, le crédit immobilier et même un crédit consommation déjà en cours, ce seuil est vite atteint.
Comment faire dans ce cas ?

Si votre mensualité de remboursement est trop élevée selon la banque, l’astuce est de rallonger en mois la durée du crédit. Cela fera baisser mathématiquement le taux d’endettement. Sinon, il vous faudra baisser le montant total à emprunter.

Si vous n’êtes pas mariée mais pacsé, ou en concubinage et que votre moitié ne travaille pas, ne la déclarez pas dans votre demande de crédit. Cela permet de baisser votre taux de personnes à charge et donc votre taux de surendettement théorique.

Quand vous déclarez vos revenus, n’oubliez pas d’y inclure vos primes, vos pensions et vos allocations familiales si vous en avez.

Si vous désirez prendre un petit crédit, à moins de 5000 €, vous pouvez le faire sous forme de crédit classique sans revolving. La loi le permet, aussi n’hésitez à en parler à votre banque.